Diagnostic electronique

A QUOI CA SERT ? COMMENT CELA FONCTIONNE
Les véhicules de nouvelle génération regorgent de boitiers électroniques qui peuvent parfois dépasser la puissance de certains ordinateurs. Ces boitiers sont reliés entre eux et s’échangent des informations en provenance des différents systèmes électriques du véhicule. Beaucoup de fonctions d’un véhicule dépendent donc directement du bon fonctionnement de ces boitiers.

(Source : Autodistribution)

POURQUOI EFFECTUER UN DIAGNOSTIC PREVENTIF
Les calculateurs sont munis d’un système d’autodiagnostic, ils testent chaque élément et enregistrent toutes les anomalies détectées, même sporadiques.
En fonction de l’anomalie rencontrée, le calculateur allume ou non le témoin lié au système défaillant.
C’est pourquoi il est important de lire, d’analyser puis d’effacer ces mémoires (même si aucun voyant n’est allumé) à chaque révision afin d’anticiper une panne potentielle.

Les garages AD sont formés et équipés d’outils de diagnostic multimarques leur permettant de lire les boîtiers électroniques de tous les modèles.

L’AVIS DES PROS
Depuis la fin des années 90, l’introduction de l’électronique a permis d’améliorer les performances des véhicules en terme de sécurité, de consommation et de confort.
En contrepartie, la défaillance d’une seule pièce reliée à l’un des calculateurs peut entraîner des désagréments de confort, une surconsommation, l’allumage de témoins au tableau de bord et l’immobilisation totale du véhicule.

Les risques encourus :
- Altération du confort automobile (Climatisation…).
- Surconsommation de carburant.
- Manque de puissance du véhicule.
- Défaillance d’un système de sécurité (ABS, ESP, Airbags, Prétensionneurs…).
- Immobilisation du véhicule.

A RETENIR/A SAVOIR
De l’ordinateur à la voiture, qu’est ce que le multiplexage ?
Le multiplexage est la technologie utilisée dans les ordinateurs depuis de nombreuses années. Il a été introduit dans l’automobile à la fin des années 90.
Le multiplexage réduit le nombre de capteurs et de faisceaux en permettant à plusieurs boitiers d’utiliser les informations d’un seul et même capteur.
La défaillance d’un capteur peut alors avoir des conséquences, inattendues et difficilement explicables.

Par exemple :
Le volume de votre autoradio varie aléatoirement et le voyant de gestion moteur reste allumé au tableau de bord. Le capteur de vitesse du véhicule utile à la gestion de votre moteur et au système permettant d’ajuster le volume de l’autoradio en fonction de la vitesse du véhicule est défectueux.

Localiser votre réparateur AD

Les réparateurs les plus proches de
chez vous :

Trouver un autre réparateur AD :

Recherche avancée Tous nos réparateurs